COVID 19 à Bignona: Un enseignant testé positif contamine sa femme et ses deux enfants mineurs




La pandémie du COVID 19 continue de dicter sa loi chez les enseignants dans le département de Bignona. Après les six cas qui étaient hospitalisés dans le district sanitaire de Bignona et qui sont tous guéris depuis quelques jours, c’est un autre enseignant qui vient encore d’être testé positif dans la capitale du Fogny (Bignona). «Il s’agit d’un enseignant qui est rentré de la capitale sénégalaise, Dakar. Il vit à Bignona avec sa famille. Pour la situation, la région de Ziguinchor a enregistré 10 cas atteints de COVID 19. Les trois cas sont de Bignona dont cet enseignant, en provenance de Dakar, qui est, dés son arrivée, entré en contact avec toute sa famille», renseigne nos sources médicales.

«Il s’agit précisément de sa femme âgée de 28 ans et ses deux enfants qui âgés de 07 et de 14 ans. A Ziguinchor, nous avons enregistré 07 autres cas dont 01 cas communautaire mais, aucun enseignant n’y figure parmi ces 07 cas. L’enseignant atteint de coronavirus est en train d’être soigné à Ziguinchor avec sa famille», a précisé nos sources. Pour rappel, sept enseignants de retour de Dakar pour la reprise des cours avaient été testés positifs au coronavirus dans le courant du mois de mai dernier. Le district sanitaire de Diouloulou en avait enregistré un (1), le district sanitaire de Thionck-Essyl deux (2), donc 1 cas à Mlomp, 1 cas à Diégoune et le district de Bignona qui s’était taillé la part du lion avec quatre identifiés à Sindian (2), Oulampane (1) et Niandane dans les Kalounayes (1).

Angoissées, les populations du département qui n’avaient pas connu l’expansion de la maladie, avaient commencé à se méfier de ses enseignants. Stigmatisés même par leurs collègues enseignants, «je suis sur pris, choqué et abasourdi d’entendre des enregistrements vocaux de chefs d’établissements confirmant des cas d’enseignants testés positifs au coronavirus. Je me demande quelles sont les intentions des auteurs de tels propos malveillants, stigmatisant et irresponsables. C’est une faute sur les plans administratif, sanitaire, moral et social. Il est clair qu’en le faisant on expose d’honnêtes enseignants qui ont répondu avec abnégation, courage et engagement à l’appel de la nation qui a besoin de ses fils, à un moment difficile de son histoire.

Les responsables que vous êtes ne devraient ressentir aucune joie ou jubilation à faire circuler dans les réseaux sociaux de telles informations qui peuvent installer la panique, la suspicion voire le chaos dans certains milieux. Je condamne avec la dernière énergie ces propos irresponsables tenus avec légèreté. Dans tout le Sénégal, il y’a eu des cas de coronavirus sans que cela ne fasse l’objet d’un battage médiatique aussi tonitruant. Je vous invite à vous abstenir d’intervenir dans les réseaux sociaux pour parler de questions aussi sensibles. Vos adjoints et collègues testés positifs méritent accompagnement dans la discrétion et la solidarité », avait dénoncé avec véhémence l’IEF 2 de Bignona Made Faye.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.