La chloroquine fait des merveilles à Ziguinchor




La chloroquine validée par tous
Les services sanitaires sénégalais prescrivent désormais de l’hydroxychloroquine à leurs patients atteints par le coronavirus. Tous ont choisi d’y recourir en milieu hospitalier, sous la supervision du Pr Seydi.

Ainsi, trois personnes atteintes du coronavirus, au Sud du pays, retrouvent du poil de la bête. Internés au centre hospitalier de Ziguinchor, ils se portent bien. Ceci grâce à la chloroquine expérimentale qui leur est administrée.

Selon Ousseynou Diatta, chargé de la supervision des épidémies à Ziguinchor
« Les patients se portent à merveille. Nous voulons rassurer tout le monde. Leur prise en charge a été faite de manière précoce. Ils sont bien suivis.

Selon le toubib, le traitement à la chloroquine a démarré sur l’étendue du territoire. C’est le même protocole partout au Sénégal. Et c’est Dakar qui définit le protocole à suivre

Paradoxe ! L’usine qui fabrique cet antipaludéen est fermée. Pour les travailleurs en chômage technique, il n’y a pas péril en la demeure. La relance de la production s’impose. Ici, dit-on, les travailleurs peuvent fabriquer, en moins d’un mois, 2, 6 millions de comprimés, par jour.