LA DEUXIÈME VAGUE S’INSTALLE




Tous les signes annonciateurs d’une nouvelle vague de contamination à la COVID 19 sont là. Hier, le président de la République, Macky Sall, partageait son inquiétude en avertissant que le Sénégal se remettrait difficilement d’une nouvelle crise économique et sanitaire causée par une nouvelle vague.

Ce samedi, les chiffres annoncés par le porte parole du ministère de la Santé et de l’Action sociale font craindre l’arrivée de cette perspective tant redoutée.

Plus qu’hier encore, le nombre de nouveaux cas de contamination au virus a grimpé. Sur un échantillon de 1050 tests effectués, 46 nouveaux cas ont été relevés, dont 31 issus de la transmission communautaire ! Pourtant, il y a deux semaines à peine, le nombre de cas actifs avait chuté jusqu’à 22 patients en traitement, laissant espérant une situation totalement maîtrisée.

Cette dernière semaine a mis tous les espoirs à l’eau, avec 79 nouveaux cas rien que sur les dernières 48 heures et près d’une vingtaine de zones touchées par les cas communautaires. Ces derniers sont principalement dans les différents quartiers de Dakar, mais aussi à Fatick, Mbour et Podor… À noter également qu’il y a désormais 6 cas graves, soit trois de plus qu’hier.

Parallèlement, le nombre de patients guéris ne prend plus une courbe ascendante : ils étaient 13 avant-hier, 18 hier et de nouveau 13 aujourd’hui.

Au total, depuis le 2 mars et le diagnostic du premier cas de Covid 19 sur le territoire national, le Sénégal en est à ce jour à 16027 personnes touchées par le virus SARS COV2, dont 15582 patients déclarés guéris contre 332 décès déplorés. Il reste donc à ce jour 112 patients en traitement.

Est-il besoin de rappeler qu’il devient urgent de se remettre à respecter à nouveau les mesures barrières ? Car le constat d’un relâchement quasi généralisé est devenu flagrant.