L’ETAT PASSE UNE COMMANDE DE PLUS DE 3 MILLIARDS FCFA EN RESPIRATEURS ARTIFICIELS




Le déficit d’appareils d’assistance respiratoire préoccupe, au plus haut point, les pays occidentaux débordés de cas de patients en détresse respiratoire aiguë (la forme la plus grave du coronavirus Covid 19). Si le Sénégal n’en est pas encore là sur la centaine (130) de patients testés positifs au coronavirus depuis le 2 mars, cette perspective d’avoir des cas grave n’est pas pour autant à exclure dans les jours qui viennent.

Pendant que les rares fabricants (essentiellement allemand, américain et chinois) dans le monde font désormais face à une commande qui explose, au point de faire recours à l’industrie automobile dans la production des respirateurs artificiels, dernière chance de survie pour les malades gravement infectés de Covid 19, l’Etat du Sénégal en a passé une commande en grande quantité pour parer à toute éventualité.

L’ETAT PASSE UNE COMMANDE DE PLUS DE 3 MILLIARDS FCFA EN RESPIRATEURS ARTIFICIELS

La confirmation a d’ailleurs été faite par le ministre en charge de la Santé. Invité de la matinale d’Emedia hier, vendredi 27 mars 2020, Abdoulaye Diouf Sarr a confirmé une grande commande d’appareils d’assistance respiratoire pour la prise en charge des cas graves, au cas où le Sénégal en enregistrerait. « Une commande d’une valeur de plus de 3 milliards FCFA a été lancée pour mettre en place tout ce dispositif. Dans tous les hôpitaux, il y aura des lits pour accueillir les cas graves. Mais encore une fois, on n’en a pas encore. On est en situation de guerre et on ne doit rien négliger pour barrer la route à la maladie », a révélé le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, interrogé en marge de son passage à la matinale d’Emedia.

Chef du Service des Maladies infectieuses et une des figures de proue de la riposte sanitaire contre le coronavirus au Sénégal, le Professeur Moussa Seydi admettait il y a quelques jours, dans un entretien publié par le revue scientifique française ” Iris”, le 24 mars dernier, que le Sénégal aurait « des difficultés énormes, si le nombre de cas nécessitant une ventilation assistée, est élevé ». Ce qui fait que la commande annoncée par le Sénégal relève d’une grande urgence, même si le monde entier semble dans une course contre la montre pour acquérir le maximum de ces appareils salvateurs.

UNE COMMANDE EXPONENTIELLE DANS LE MONDE
« Alors que la pandémie mondiale évolue, il existe une demande sans précédent d’équipements médicaux, notamment de respirateurs », a déclaré Kieran Murphy, PDG de la société américaine GE Healthcare, un des géants mondiaux spécialisés dans la production d’appareils d’assistance respiratoire.
Rappelons également que par décret, le président de la République, Macky Sall, a soustrait des procédures classiques de régulation des marchés publics, toutes les commandes réalisées dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus au Sénégal.