Santé : Fatick ne dispose pas d’un service de réanimation (Gouverneur)




Le plaidoyer est porté le gouverneur de région qui Seynabou Guèye qui s’est engagé mardi à sisir les autorités compétentes pour que le centre hospitalier régional soit doté dans les meilleurs délais d’un service de réanimation à même de prendre en charge les formes graves de Covid-19 ou en lien avec d’autres maladies.

‘’On fera de notre mieux pour continuer le plaidoyer auprès des autorités compétentes, pour acquérir ce matériels nécessaires au fonctionnement d’un service de réanimation dans les plus brefs délais’’, a dit Mme le gouverneur au terme d’une revue annuelle conjointe régionale des performances du secteur de la Santé durant l’année 2019.

‘’La prise en charge des cas graves de covid-19 nécessite un service de réanimation aux normes et fonctionnelle. Cette prise en charge doit être effective en devenant une réalité au Centre de traitement des épidémies (CTE) de l’hôpital régional de Fatick’’, a-t-elle expliqué en s’adressant à des journalistes.

L’exécutif régional travaille avec le ministère de la Santé à faire en sorte qu’il soit bientôt possible de prendre en charge les cas graves de covid-19 ou d’autres maladies destinées au service de réanimation’’, a fait savoir Mme Guèye.

De son côté, le le docteur Habib Ndiaye, médecin-chef de cette région du centre du pays, a souligné la nécessité d’accroître les efforts visant à permettre de prendre en charge des cas sévères et graves de covid-19 sans difficultés à l’hôpital régional de Fatick.

Le médecin s’est empressé de préciser que le ministère de la Santé avait déjà déployé des équipements de réanimation dans la principale structure sanitaire de cette région en attendant qu’elle dispose d’un service de réanimation aux normes.

‘’Cela fait qu’actuellement nous sommes en mesure de prendre en charge des cas relativement sévères. En cas d’impossibilité, il nous arrive de référer des malades à Dakar ou à Kaolack’’, a fait savoir le docteur Ndiaye.

Selon lui, il est possible de considérer que les cas d’évacuation sont moindres comparativement aux 90 patients de Covid-19 enregistrés dans la région de Fatick depuis le début de l’épidémie dans le pays.