Séances de dialyse : Jusqu’à 10 000 F le transport entre la banlieue et l’hôpital Le Dantec




Si les personnes souffrant d’insuffisance rénale poursuivent leurs séances de dialyse malgré la pandémie du coronavirus, leur déplacement, de la banlieue dakaroise pour rallier les centres de traitement en ville, pose problème. Hamidou Diallo, Président de l’Association des hémodialysés du Sénégal, plaide pour leur prise en charge, en ces périodes de restriction des déplacements pour cause de pandémie. «Les moyens de transport sont très limités. Des patients qui quittent Mbao, Keur Massar et même Guédiawaye doivent débourser 10 mille francs, voire plus pour être à l’hôpital Le Dantec. Un coup énorme que la majorité a du mal à supporter, faute de soutien financier», déplore Hamidou Diallo dans le journal «Sud Quotidien». «Conséquences : c’est la porte à certaines complications et même au coronavirus dont certains de nos membres ont souffert», regrette-t-il.