Affaire de la femme malmenée à Sacré-Cœur : Ibrahima Diaw et Cie jugés ce vendredi




Même s’ils ont tenté de nier les faits devant le procureur de la République, les trois prévenus, Ibrahima Diaw, Babacar Ndiaye et Moussa Diallo, sont placés sous mandat de dépôt. Ils ont été envoyés en prison, hier, en attendant leur procès prévu demain vendredi 24 juillet, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Selon la Rfm, trois chefs d’inculpation sont retenus contre eux : la collecte et la diffusion de données à caractère personnel, l’attentat à la pudeur et l’atteinte à la dignité humaine.

Ces trois individus ont été arrêtés par la police de Dieuppeul, à la suite d’une vidéo virale sur les réseaux sociaux, les montrant faisant subir un traitement dégradant à une jeune dame du nom de F. ND, âgée de 31 ans, résidant à Sacré-Cœur 2.

Elle a reçu des mots blessants de la part de ces jeunes qui sont allés jusqu’à lui tapoter les seins parce qu’ils l’ont considérée comme une voleuse.

Toutefois, selon des membres de la famille de la victime, leur fille F. ND ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. C’est la raison pour laquelle elle n’a pas été entendue par les enquêteurs qui se sont limités à l’audition des témoins et des mis en cause.

Dès que la vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux, des organisations de défense des Droits de l’homme et des associations féminines se sont indignées. Elles ont élevé la voix pour demander que justice soit faite sur cette affaire.