Affaire Ndingler : Abdoulaye Makhtar Diop tire sur Babacar Ngom et…




L’assiette foncière de 300 ha attribuée au Groupe Sedima, accusé d’usurper les titres de propriété irrite le Grand Serigne de Dakar. Abdoulaye Makhtar Diop en veut terriblement au maire de la commune de Ndiaganiao et à Babacar Ngom.

«La responsabilité du maire est engagée. Comment un maire peut-il donner 300 ha à Babacar Ngom ? S’il n’y avait pas cette délibération, le chef de l’État n’allait pas signer ce décret», a-t-il déclaré, ce dimanche, à l’émission Grand Jury de la Rfm.

L’ancien ministre des Sports de marteler : «Il aurait suffi d’accorder un bail à Sedima. Si au bout de quelques années, il ne réalise pas son projet, les terres lui seront retirées».

Quid du débat sur le domaine public maritime ? Abdoulaye Makhtar Diop remonte le temps et renseigne que les Lébous se sont toujours opposés aux colons qui voulaient «spolier» le littoral dakarois.

«À Dakar, la colonisation n’a pu jamais imposer l’application du domaine maritime à cause de la farouche opposition de la communauté Léboue», a-t-il souligné. Non sans révéler que le siège de Pierre Goudiaby Atépa et le Palais sont dans le domaine public maritime.