ALERTE SUR LA RECRUDESCENCE DES ACCIDENTS DOMESTIQUES IMPLIQUANT DES ENFANTS




L’alerte est sonnée sur la recrudescence des accidents domestiques, concernant des enfants. Depuis le mois de mars, une trentaine a été répertoriée : des cas d’intoxication à l’eau de javel ou aux médicaments. Un problème devenue courant depuis l’apparition de la Covid-19. Les spécialistes sont préoccupés. Pr Idrissa Demba BA, pneumo-pédiatre et point focal Covid-19 à l’hôpital pour enfants Albert Royer, donne des consignes aux parents.

« Souvent, ce sont des jeunes enfants, le plus jeune avait neuf mois. La moyenne d’âge, c’est autour de deux ans et demi. Et, à cet âge, les enfants ne sont pas encore très conscients par rapport au danger que représente ces produits », signale ce dernier, au micro de Sud FM.

LES CONSIGNES D’UN PNEUMO-PÉDIATRE

Au-delà du respect obligatoire des gestes-barrières, il invite les parents à « prêter attention aux tout-petits », en insistant sur le fait que les produits d’hygiène (gels hydroalcooliques, eau de javel, etc) sont très dangereux, et qu’il faudrait les mettre hors de leur portée. Par exemple : « Si un enfant avale ne serait-ce qu’une petite dose d’eau de javel, (cela peut impliquer) des conséquences très importantes. En plus de cela, il y a les médicaments (comprimés ou sirop), qui doivent être gardés dans un placard ou une boîte à pharmacie. »

Autre forte recommandation, « surtout éviter de faire vomir l’enfant : les gens ont tendance à donner aux jeunes victimes du lait ou à introduire leur doigt dans la bouche de l’enfant pour qu’il vomisse mais il ne faut jamais le faire. Parce que quand vous le faites, il y a un deuxième passage. Ce qui est déjà dans l’estomac va remonter au niveau de l’œsophage, et cela va entraîner des lésions secondaires. En plus de cela, il faut appeler ce qu’on appelle le centre antipoison », prévient le spécialiste.