Allées du Centenaire : les commerçants chinois, cibles privilégiées des braqueurs.




Samedi dernier, une boutique tenue par un ressortissant chinois aux allées du Centenaire (Dakar) a fait l’objet d’un braquage spectaculaire. Six hommes se sont introduits dans ce commerce, ont fermé la porte qui donne sur la rue et ont tenu en respect les occupants des lieux avant de subtiliser la somme de 96 millions de francs CFA.

Filmé par une caméra de vidéo-surveillance, leur forfait ne restera pas impuni puisqu’ils ont été arrêtés 72 heures, après les faits.

Seulement, ça ne risque pas d’arrêter les malfaiteurs. « Ce genre de cambriolages est récurrent ici, surtout en période de fête », se désole un commerçant sénégalais dont la boutique fait face au commerce dévalisé samedi 25 juillet.

Selon lui, la recurrence de ces cambriolages s’explique par l’absence de mesures visant à sécuriser davantage cette partie de la Capitale. Lui-même raconte avoir été témoin d’un braquage au préjudice du propriétaire du magasin où il officie comme vendeur.

Cependant, s’il ne tenait qu’à lui, les commerçants chinois qui sont établis aux Allées du Centenaires ces dernières années devraient être plus prudents quant à la manière dont ils conservent leur argent. Modou Cissé invite ses homologues chinois à placer leur argent dans les banques pour se mettre à l’abri de braquages.

Celui de samedi dernier n’a en tout cas pas été une réussite pour ses auteurs qui se sont tous fait prendre par la Division des investigations criminelles (DIC).

Le chef du « commando », connu des services de police pour avoir été lui-même policier a commis l’erreur d’émettre un appel au moment de son coup qu’il croyait être celui du siècle.