Après le “Yamba aphrodisiaque” des femmes, voici “purple drink”




Après la page Femmes medecins, c’est au tour « d’Infomed » d’alerter sur un trafic dangereux de médicaments auquel s’adonnent des « fils et filles à papa ». Selon Infomed, « un grand trafic de médicaments se fait en ce moment à Dakar par un groupe de jeunes, tout âge confondus adolescents et jeunes adultes… Qui se relaient pour acheter des médicaments dans différentes pharmacies pour se droguer.

Après le "Yamba aphrodisiaque" des femmes, voici "purple drink"

Des médicaments à base de codéine mais aussi à base de promethazine. Ils s’en servent pour faire des mélanges, aussi connus sous le nom de “lean” ou purple drink.

Ce sont des cocktails de ces médicaments mélangés avec de l’alcool, qu’ils boivent en grande quantité et sans conscience aucune, ce qui augmente fortement les risques d’overdoses et de mauvaises réactions… Ils font aussi des mélanges improbables avec de grosses quantités de paracétamol, d’antidépresseurs etc.

En bref, toute une gamme de médicaments qui sont connus pour droguer lorsqu’ils sont consommés en grande quantité.

Ce sont des jeunes qui sont sous complète dépendance, qui se relaient entre eux pour faire leurs achats dans les différentes pharmacie de Dakar, ils se déplacent avec de grosses voitures ou moto de marque, mais parfois aussi avec de petits scooters, et sont de toute nationalité confondue, sénégalais, libanais, métisses et de sexe masculin et féminin ».