Axe Kaolack, Fatick, Kaffrine, Diourbel : la Douane saisit 84 kg de chanvre indien et une voiture bourrée de faux médicaments




Les douaniers de la zone centre du Sénégal ont saisi 84 kg de chanvre indien et une voiture de marque bourrée de faux médicaments, annonce un communiqué du Bureau des Relations publiques et de la Communication de la Direction générale des Douanes.Cette saisie a été opérée lors d’une opération dénommée ‘’Jonction’’ conduite ce week-end par les unités douanières de cette zone, nous dit l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’L’opération ‘Jonction’ menée ce week-end par les unités douanières de la région centre (Kaolack, Fatick, Kaffrine, Diourbel) a eu pour résultat la saisie de 84 kg de chanvre indien et d’une Peugeot 406 remplie de faux médicaments’’, indique la même source.

Selon le communiqué, le chanvre indien a été saisi sur une pirogue artisanale, ce samedi 18 juillet vers 8 heures dans les eaux de Djinack, dans la commune de Toubacouta (département de Foundiougne, centre-Ouest).

Cette partie de l’opération ’’Jonction” a été “menée par les éléments de la brigade maritime des Douanes de Toubacouta’’, qui appartient à la subdivision de Fatick’’, souligne la même source.

La valeur totale de la marchandise prohibée saisie et du moyen de transport utilisé est estimée à six millions de francs CFA. Deux individus ont été arrêtés au cours de l’opération.

‘’Au même moment, la brigade mobile des Douanes de Nioro (…), qui a conduit l’autre partie de cette action, a intercepté un véhicule (…) transportant un lot de faux médicaments à Santhie Diamal, dans le département de Birkelane’’, ajoute le communiqué.

Il précise qu’il s’agit essentiellement de paracétamol (3.800 boîtes au total), soit 38.000 plaquettes, et de 236 boîtes de chlorpheniramine maleate contenant chacune 1.000 comprimés. La valeur de ces faux médicaments est estimée à 22 millions 220 mille francs CFA.

‘’L’opération ‘Jonction’ entre dans le cadre du démantèlement des réseaux et couloirs de trafic de produits prohibés’’, renseigne le Bureau des Relations publiques et de la Communication de la Direction générale des Douanes sénégalaises.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.