Double meurtre à Touba : Bara Touré avait (aussi) amputé des organes sur les corps de ses enfants




L’affaire des enfants égorgés à Touba s’oriente vers la piste d’un sacrifice. En effet, après avoir tué ses deux fils, le père meurtrier avait aussi prélevé des organes sur les corps des victimes, informe Vox Populi.

L’autopsie a révélé qu’il y a eu section d’organes -comme la trachée, le larynx, la thyroïde et l’œsophage- qui n’ont pas été retrouvés sur les dépouilles mortelles.

Ce qui confirme qu’il s’agit bien d’un crime rituel, il a été retrouvé sur les lieux du crime, un chat noir égorgé et encerclé de pierres ainsi qu’un chien agonisant.

À noter que Bara Touré, inculpé pour meurtre, a été placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de la capitale du Baol.