Exploitation du pétrole sénégalais : Les russes de « Lukoil » non-grata…




Les russes de « Lukoil » ne devraient pas être ainsi les premiers producteurs de pétrole au Sénégal. Et pour cause, selon Confidentiel la Lettre Quotidienne, le véto opposé par les Australiens de Woodside, mais aussi de géants américains de l’or noir pour barrer la route à tout rachat de parts de l’exploitation des gisements de Cain Energy, par les Russes.
Ces derniers seraient « déjà en train de discuter avec Far Limited déjà propriétaire de 15 % des actions du bloc pétrolier en question et pourraient ainsi détenir au total 55 % du projet », mettant ainsi la main sur le marché sénégalais. Une chose qui n’arrangerai pas les affaires des autres géants du secteur.

Et selon CLC, Woodside, second actionnaire du projet avec 35% a décidé de s’opposer à la venue de Lukoil en proposant lui-même de racheter les parts de Cairn et a déjà demandé au gouvernement du Sénégal de s’opposer à ce rachat. Du côté américain aussi, lit-on dans la publication, « on surveille également le dossier de près ».

Il est interdit, ajoute la même source, à toute entreprise ayant des capitaux américains de commercer ou d’échanger avec Lukoil qui figure sur une liste d’entreprises russes bannies aux États-Unis. Petrosen, l’instrument d’application de la politique pétrolière de l’Etat du Sénégal a été aussi briefée et « une alliance est en train de se former avec Woodside pour voir comment racheter les actions de Cairn ».




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.