Interdiction des rassemblements : l’Arrêté de Aly Ngouille Ndiaye fait ses premières victimes




L’arrêté du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye interdisant toute manifestation ou rassemblement jusqu’au 14 avril à cause de la maladie Covid-19 commence à faire des victimes. La police de Malika a arrêté et gardé-à-vue 7 personnes sur demande du Procureur de la République.

Les mis en cause ont voulu braver l’arrêté du ministre de l’Intérieur. « Une centaine de personnes a organisé une cérémonie dans un endroit clos. Pendant ce temps, la police de Malika reçoit un coup de fil dénonçant un rassemblement interdit par les autorités dans ce contexte de risque de propagation de la Covid-19. Les limiers sont intervenus avant d’interpeller les 7 organisateurs soupçonnés de pratiques sectaires », renseigne la Rfm.

Selon toujours les informations, la police de Malika entend mener d’autres opérations pour faire respecter la mesure prise par les autorités. Dans cette perspective, des patrouilles seront effectuées à la plage de Malika.