La nouvelle résolution du patriarche de Ndengler




Abdoulaye Dionne, l’ancien chef du village de Ndengler, ne crache pas sur la solution provisoire qui vient d’être trouvée pour leur permettre de retourner dans leurs champs. L’homme a affiché sa satisfaction hier mardi, au lendemain de l’annonce de la nouvelle. Il a, à présent, décidé de tourner la page de la polémique et de se concentrer sur les travaux champêtres.

«On n’a que nos champs pour survivre. Si nous n’avions pas réussi à les récupérer, l’année prochaine serait difficile. Nous allions tous souffrir de faim. Donc nous remercions le chef de l’Etat», a indiqué le patriarche au micro de la Rfm.

Hier mardi, beaucoup d’agriculteurs qui avaient été séparés de leur champ, du fait du litige qui les opposait à l’homme d’affaires Babacar Ngom, ont repris les travaux champêtres : «Beaucoup sont dans les champs actuellement. D’autres n’attendent que le retrait des machines pour entamer les travaux champêtres demain ou après-demain», avait-il déclaré.

Le vieil homme, qui affiche la sérénité à présent, veut maintenant se focaliser sur les travaux champêtres: «A présent, nous avons décidé de nous concentrer sur les travaux champêtres. Nous voulons parler moins peu et travailler. Nous sommes en train de semer. Nous allons continuer les travaux et prier pour que Dieu nous offre de belles récoltes.»