Les femmes du GIR s indignent de la sortie d’Adama Gaye contre Marème Faye Sall.




Adama GAYE, Vous auriez dû avoir honte.

Monsieur Adama GAYE avant de prendre votre plûme pour désacraliser la femme, qui incarne des valeurs intrinsèquement africaines et notamment sénégalaises,vous auriez dû penser aux valeureux propos de ce grand journaliste qui conseillait à ses confrères et consoeurs à mettre le nom de leur père ou de leur mère avant de publier un texte.

Vous auriez dû avoir honte de peindre si sombrement une maman en pensant uniquement à la sacralité d’une mère de famille qui est le symbole de l’amour et du sacrifice.

Vous auriez dû avoir honte de parler si horriblement d’une épouse,qui est le symbole de la bravoure et de la solidarité par respect à la sienne.

Mais vous auriez dû avoir plus honte d’avoir essayez de ternir l’image de la Première Dame avec des contrevérités aussi énormes dans le seul but de faire mal.
En écrivant ses atrocités
Avez-vous pris la peine de remplacer le nom de la première dame par celui de votre maman ou celui de votre épouse?
Avez-vous pris la peine d’imaginer la réaction qu’ aurait vos enfants si c’était leur mère qui était décrite de la sorte?
Sûrement votre désir machiavélique, vous a poussé à faire fie des règles d’éthique et de déontologie pour assouvir votre haine vis à vis de la Première Dame.

Cependant, Monsieur adama gaye vous allez avoir plus honte car les sénégalais vont se désolidariser avec de telles absurdités à l’endroit de la femme.
Vous allez perdre le peu d’estime qui vous restait auprès des sénégalais.
Vous allez comprendre que les fondements de la nation sont indéniables et un combat politique ne peut avoir un échos favorable que s’il est basé sur le respect et la considération qui sont notamment les ciments de la nation sénégalaise.
Monsieur Adama Gaye, nous pensons qu’il est temps pour vous de vous ressaisir et d’avoir un peu de grandeur ne serait ce que pour votre famille qui mérite un meilleur comportement de votre part.

À la première dame, notre maman, cette dame forte qui a sû accompagner son mari par des sacrifices énormes au sommet de l’État, nous lui reitérons tout notre estime et tout notre amour.
Nous lui encourageons à poursuivre sa démarche très appréciée par les sénégalais.
Madame Sall,Vous êtes la réalité palpable que derrière chaque grande personne, il y’a une grande dame.
Nous terminons pour vous dire que vous êtes notre fierté, vous êtes le symbole de la femme sénégalaise.
Ils peuvent continuer à tenter mais la bave du crapaud ne peut atteindre la blanche Colombe.

InitiativeFemmeGIR