Naufrage du «JOOLA»: 18 ans après, un crime sans coupable




Le 26 septembre 2002, un ferry assurant la liaison Ziguinchor-Dakar s’engage cahin-caha sur les eaux du fleuve Casamance, en direction de l’océan Atlantique. 

Le “Joola” est manifestement en surcharge de passagers. Et le fret, mal réparti, le fait s’incliner dangereusement.

Le Joola devient ainsi la plus grande catastrophe maritime du monde avec un bilan de près de 2000 morts.

18 ans après, le naufrage du “Joola”, fruit d’une kyrielle de défaillances humaines et administratives, ne connaîtra donc jamais ni responsables ni coupables.