Refus de paternité : Un drame social au Sénégal




Un père peut refuser de reconnaître son fils sans s’exposer à des sanctions. Mieux, le père biologique d’un enfant ne peut pas être forcé d’être son «papa».

Le Soleil, qui y a consacré un dossier d’une page, montre à quel point le refus de paternité constitue un véritable drame social au Sénégal.

L’article 195 du Code de la Famille dispose que “l’enfant ne peut être reconnu par son père”.

Pis, l’article 196 précise que “la recherche de paternité est interdite”.

Et il n’y a aucune possibilité judiciaire contre le père.

“Si le papa décide de ne pas reconnaître son fils, aucun rapprochement paternel ne sera fait, la loi l’interdit”, renseigne le Pr en Droit, Issac Yankhoba Ndiaye.

D’ailleurs, les spécialistes du Droit préconisent une réactualisation du Code de la Famille qui date de 1972.

Selon le juriste, “l’enfant non reconnu perd tous ses droits dans la mesure où il ne succède à personne”.