Revue du Fmi : De bonnes et moins bonnes nouvelles!




Le Fonds monétaire international (Fmi), qui a effectué une mission au Sénégal du 9 au 18 septembre pour mettre à jour les projections macroéconomiques et examiner l’exécution des lois de finance. Il a donné de bonnes nouvelles comme des nouvelles peu agréables.

Le Fmi confirme le ministre de l’Economie. En effet, après avoir bouclé sa revue virtuelle, elle a conclu que le PIB réel du Sénégal devrait se contracter à 0,7 % cette année. Ce, du fait de la pandémie et des mesures strictes d’endiguement qui ont entraîné des perturbations de l’activité économique plus importantes que prévu.

Chef de la mission, Madame Corinne Deléchat a déclaré que l’économie sénégalaise a été durement touchée par la pandémie de COVID-19. Par conséquent, «une reprise graduelle de l’activité économique s’opère depuis le mois de mai, avec la levée de la plupart des restrictions liées à la COVID-19, suivie de la réouverture des frontières en juillet.»

Elle souligne que «la riposte sanitaire énergique du Sénégal donne des signes encourageants.» et cite la baisse des nombres de nouveaux cas de COVID-19 et d’hospitalisations es quatre dernières semaines.

Le Fmi déclare aussi qu’en 2021, «la production devrait rebondir, avec une croissance supérieure à 5 %, portée en partie par le secteur agricole. Cependant, «cette projection est sujette à des risques considérables, du fait des incertitudes entourant le rythme de la reprise mondiale et l’évolution de la pandémie, qui pourraient continuer de nuire à des secteurs importants de l’économie, tels que le tourisme, le transport et l’hôtellerie.»