Salles de sports: Des filles à la recherche d’hommes musclés




Les femmes visent-elles le cœur ou la corpulence des hommes ? En tout cas, de nos jours, il y a une nouvelle tendance qui se dessine, pas seulement dans les téléfilms, mais dans la vrai vie aussi. Nombreuses sont des filles qui s’extasient rien qu’au regard d’un homme musclé, poitrine bombée, abdominaux en forme de “tablette de chocolat”. Ainsi, pour se procurer des instants de douces contemplations ou pour trouver un homme robuste, elles vont jusqu’à s’inscrire dans les salles de sports ou fitness Témoignages !

Certaines femmes auraient un faible pour ce genre d’hommes. La raison ? Tout porte à croire qu’elles les considèrent comme meilleurs au lit grâce à leur force musculaire. Il est déjà 20 heures à NiarTally, dans la salle de sport, résonne un son doux créant une ambiance folle où tout semble tourner dans la joie. Ainsi, au rythme de la musique, des sportifs, hommes et femmes, s’étirent, sautent et dansent. Thiat Fall est l’un d’entre eux.

« Des filles viennent pour chercher des hommes musclés… »

La vingtaine à peine révolue, une forme herculéenne et le teint clair, Thiat s’entraîne à la salle de sport, plusieurs jours dans la semaine. Il raconte comment des filles lui courent après. « Cela fait plus de trois ans que je fréquente les salles de sport. Les ‘’filles à papa’’ qui sont privées de sorties ou qui n’ont pas l’habitude de sortir, trouvent comme prétexte les entrainements à la salle de sport pour pouvoir repérer une ‘’proie’’. Arrivée, elles sont habillées de façon très provocante et viennent me voir pour que je devienne leur coach », confie-t-il, la voix rauque. Continuant toujours, Thiat soutient que « c’est à partir de là qu’elles commencent à entrer dans la séduction » et « me collent en me demandant de les faire des positions d’étirement de toute forme. Au final elles font tout pour avoir mon numéro et m’appellent de temps en temps et trouvent comme prétexte qu’elles ne me voient plus aux entrainements ». Dans son témoignage, il révèle entre autres que dans cette salle de sport, à cause de ses filles, « on y voit tout et n’importe quoi » et pour cela il a changé. « Je suis un lutteur et je ne peux pas partager la même salle de sport qu’une fille qui vient pour chercher un homme. A la salle de sport on y voit tout et n’importe quoi. C’est pourquoi je pars dans des salles différentes », précise-t-il. Avant d’avouer qu’ « il arrive que des fois que l’on soit faible et que l’on tombe sous le charme d’une des filles. Les filles viennent vers nous sans gêne. On ne peut pas échapper à leurs griffes». Thiat Fall est loin d’être le seul homme cherché par des femmes pour une affaite de muscles. Un autre jeune homme nommé Pape Diouf dit avoir vécu pire.

« Des femmes mûres me proposent de ‘’m’essayer’ dans les salles »

Pape Diouf, homme de teint noir, trouvé auprès de la salle de sport qui se trouve à Grand Yoff, habillé d’un t-shirt lest exhibant toutes les muscles de sa poitrine bombée et de ses bras, détaille comment, à cause de sa forme, il est convoité. « Il y a beaucoup de choses qui se passent dans les salles de sports que les gens ignorent. Les filles adulent les garçons qui font de la musculation. Dans la salle où je m’entraine quand je commence mes échauffements, toutes les filles me fixent leurs doux yeux. Elles préfèrent nous les hommes musclés car elles se disent qu’avec nous elles pourront prendre leurs pieds au moment de l’acte. Des filles sont prêtes à tout pour tisser ne serait-ce qu’un petit lien avec moi. Elles nous collent à la peau et sans gêne », explique Pape, l’air tout gêné. Transpirant à cause de l’échauffement, Pape Diouf dit recevoir des images très sexy de la part de filles après qu’elles aient demandé son numéro. « Une fois arrivée dans la salle, je reste ferme. Je fais ce que j’ai à faire, puis je rentre chez moi. Mais le plus drôle, c’est que même quand je le fais elles viennent toujours vers moi. Elles viennent me demander mon numéro. Ensuite, en dehors de la salle elles m’écrivent sur WhatsApp ou elles m’envoient des images d’elles qui sont très sexys ; des fois elles entrent dans la provocation en me parlant de façon doucereuse», confie Pape. Et d’y ajouter : « Il arrive aussi que je tombe sur des femmes mûres qui sont en manque de sexe. Elles me font des propositions très coquines. Elles viennent et me disent qu’elles veulent m’« essayer » car elles ont besoin d’un mec qui a une endurance au lit ».

« Je les vois s’exhiber, se déhancher avec les hommes durant les séances… »

Ndeye Fama, jeune fille, âgée à la vingtaine, de teint mulâtre, à la forme harmonieuse, trouvée dans une salle de sport qu’elle dit fréquenter depuis trois ans, déclare avoir honte du comportement des certaines filles qui s’exhibent devant les hommes musclés. « Cela fait maintenant trois ans que je fréquente les salles de sport. Même étant triste ou touchée, je me défoule à la salle de sport ce qui est le contraire pour d’autres filles que je trouve là-bas souvent habillé trop sexy à mon goût pour le sport. Et c’est clair que la plupart d’entre elles sont à la chasse d’hommes musclés dans ces salles vu qu’elles se comportent avec leur moniteur d’une manière bizarre. Je les vois s’exhiber, se déhancher avec les hommes durant les séances. J’ai honte parfois même », tonne Ndeye Fama, visage tout ferme.

« L’homosexuel s’est accroché à moi et à touché mon sexe »

Qui l’aurait cru ? Pourtant les poitrines bombées des hommes ne sont pas seulement des choses recherchées par les femmes. A en croire certains témoignages, des ‘’hommes’’ s’excitent et perdent leur contrôle devant ces individus musclés. « Il y a tout le monde qui me prête attention même des garçons comme les filles. Des gars viennent te voir pour que tu les assistes », raconte le même Pape Diouf avant de narrer son histoire toute captivante. « Un jour, il m’est arrivé quelque chose de très bizarre. Je finissais mes entrainements et comme tous les soirs à la fin, je rentre en moto et un gars de la salle m’a interpellé et m’a demandé de le déposé vu qu’on allait dans la même direction. J’ai accepté a un moment donné le gars c’est accroché à moi, a mit sa main dans mon caleçon et à toucher mon sexe. Je l’ai freiné aussitôt », raconte-t-il. Poursuivant sa narration Pape Diouf donne la réaction du garçon. « Quand je lui ai demandé des explications, il m’a dit que c’est parce que je le plaisais et qu’il me voyait toujours à la salle de sport et ne savait pas comment m’aborder », indique Pape.

Anna Thiaw et Cheikh Dione (Stagiaires)




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.