Scandales/Lansana Gagny Sakho, le Dg de l’Onas impliqué dans 4 dossiers retentissants




Le dossier – qui a atterri à Actu221- est brûlant et compromettant pour le Directeur général de l’ONAS, Lansana Gagny Sakho. Le « patron de l’agence immobilière SCI Soninkara » est cité dans quatre (4) scandales. Les uns plus graves que les autres. Il s’agit dans le détail : d’usage d’alcool dans son bureau, d’adultère, de corruption et de litige foncier.

Selon des confidences faites à Actu221, M. Sakho a transformé son bureau en bar. « Il est tout le temps en état d’ébriété. C’est un alcoolodépendant. Il y a une carafe dans son bureau. Il s’en sert pour tromper la vigilance des travailleurs. Mais, il suffit de le voir, de l’écouter ou d’être à quelques mètres de lui pour se rendre qu’il est en état d’ivresse total », confie notre source.

Et comme si cela ne suffisait pas, le Directeur général de l’ONAS courtise les femmes d’autrui et fait de l’adultère son terrain de jeux favori. « Plusieurs employées se plaignent ou sont victimes d’harcèlement sexuel. La plupart, c’est des femmes mariées », fait-on savoir.

Lansana Gagny Sakho a également accordé des privilèges inestimables au président du Syndicat de l’ONAS. La raison évoquée par notre source est simple: « Peut-être pour acheter le silence » de ce dernier afin de « maintenir son contrôle sur la boîte ». Et ce n’est pas tout, il a attribué du crédit audit président. Et ce, dans la plus grande discrétion.

Le plus cocasse, on s’en souvient tous, que Lansana Gagny Sakho, par ailleurs, “propriétaire de l’agence immobilière SCI Soninkara” fait l’objet d’une plainte. En effet, Aida Seck une femme l’accuse de l’avoir grugée sur un de ses deux terrains d’une superficie de 150 m2 situé à Ngor Almadies dont la valeur vénale est estimée à environ 400 millions de francs C fa. « La dame en question est prête à engager la bataille judiciaire pour obtenir gain de cause dans ce dossier ».

Joint au téléphone par la rédaction de Actu221.net, M. Sakho, stupéfait par nos questions incendiaires, a battu en brèche ses accusations. «Chercher n’importe qui pour lui demander si, moi, je bois de l’alcool dans mon bureau ». S’agissant des 3 autres scandales, l’actuel DG de l’ONAS s’étant gardé ”de tout commentaire”, nous confie qu’il ne pourra pas en parler.

Djibrirou Mbaye




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.