Tabaski 2020: Quand le covid marchande avec les acheteurs au Marché hlm !




La Tabaski ou Aïd el-Kébir, l’une des fêtes les plus importantes du calendrier musulman, sera célébrée dans moins d’une semaine.
Au Sénégal, pays à majorité musulmane, les rues se sont transformées en marchés de moutons, animal sacrifié lors de la Tabaski.
En attendant les acheteurs qui sont nombreux, les marchés où sont vendus des vêtements et chaussures, sont bondés.
Ce matin, aux Hlm, marché très prisé par les Sénégalais, la musique balancée par les chaines à musique des camion- nettes stationnées dans la rue ou des magasins de tissus, chaussures, d’accessoires, etc., pollue l’atmosphère.
On se croirait à l’approche de la tabaski 2019, cette époque ou il n’y avait pas de pandémie.
Cette année avec le covid 19 qui a enregistré 196 décès déjà , et malgré, les gens ne sont pas du tout inquiets.
Les mesures barrières pas du tout respectés, le port de masque semble être oublié, la distanciation sociale idem. Le marché bondé de monde, les acheteurs se bousculent et souvent s’échangent des propos aigres doux à cause des longues queues.

« Je fuis mes clients à cause de la maladie »

Mère Ndiaya , vendeuse de « brodé » et ensemble basin, interrogée sur le covid, signale « Vraiment, les gens viennent acheter. On ne sent pas qu’il y a une maladie. J’ai vendu tout le stock d’en- sembles que j’avais. Je vais même aller en chercher un autre »
Juste à côté d’elle, Mor Faye tient une table remplie de bijoux en plaqué or, fétiches, boucles d’oreilles, bagues, entre autres accessoires. « Mes plaqués se vendent moins que l’année dernière. Les jeunes filles et les dames viennent mais elles ne font que marchander et encore moi j’ai peur je ne m’approche pas trop des clients à cause du virus, ainsi ils pensent que je les fuis et s’en vont ailleurs », précise-t-il.
A cela s’ajoute le bruit sonore généré par les klaxons des voitures. Malgré la chaleur insupportable, les populations viennent en masse faire leurs achats. Hommes et femmes de toutes les classes d’âge s’orientent vers ce grand bazar pour une meilleure préparation de la Tabaski.