UN TERRAIN OPPOSE L’ASSOCIATION DES IMAMS AU MAIRE




Un litige foncier pollue l’atmosphère sociale à Grand Dakar. Il oppose l’association des imams et Oulémas à la mairie. Selon le Secrétaire général de l’association, Imam Omar Diène, accuse le maire de Gand Dakar, Jean Baptiste Diouf, de vouloir faire main basse sur une assiette foncière qui leur appartient.

Cette parcelle, dit-t-il, leur avait été attribuée par l’ancien président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. « C’est un titre foncier. L’église, les familles religieuses et l’association d’imams et Ouléma avaient chacun son terrain. Nous avons construit notre siège sur cette parcelle et le reste de l’espace, le maire s’oppose à ce qu’on y construise une mosquée », a expliqué Imam Diène qui faisait face à la presse, ce jeudi. D’ailleurs, il appelle ses collègues, imams de Dakar et sa banlieue à venir les soutenir sur ce qu’il qualifie de « forfaiture ».

Joint au téléphone par Iradio (90.3), le maire de Grand Dakar a battu en brèche les propos de l’Imam Diène. Jean Baptiste Diouf reconnaît qu’il ne connaît même pas le propriétaire de ce site. Il a juste demandé aux imams leur autorisation de construire. « Ce sont mes services techniques qui m’ont signalé cette construction. Ils ont vu qu’il y avait un mur sur le site. Les services techniques sont allés les rencontrer pour leur demander l’autorisation de construire. Ils ne l’ont pas donné. J’ai informé la Dscos pour qu’elle vienne demander les papiers concernant cette construction. La Dscos est venue et a arrêté les travaux », a expliqué le maire.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.