Ziguinchor: Des rafales de vents emportent près d’une soixantaine de maisons




Après les pluies diluviennes qui continuent de se déverser dans la commune, des rafales de vents à l’allure d’une tornade ont, dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 septembre 2020, causé des dégâts. Près d’une soixantaine de maisons sont à terre. Des familles sinistrées pataugeant dans les eaux, ont la nuit à la belle étoile. Les populations appellent au secours.

C’est dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 septembre 2020, aux environs de 21 heures, qu’un vent fort et très violent a envahi la ville de Ziguinchor avant de causer d’importants. Une «tornade» qui, dans sa course folle, a emporté les toitures de 59 maisons dans les quartiers de Djirigho et de Gnafouléne et le toit d’un bâtiment qui abritait trois (3) classes à l’école élémentaire de Djirigho, situé dans la périphérie de la commune de Ziguinchor. «Affirmatif. Dans les quartiers de Djirigho et de Gnafouléne, ce sont 59 maisons qui tombées à cause de ces pluies torrentielles et les vents violents qui se sont abattus dans la commune dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 septembre 20», renseigne l’adjoint du délégué de quartier de Djirigho, Pape Sagna. A l’en croire, «certaines familles ont passé la nuit à la belle étoile et d’autres ont trouvé refuge chez des voisins», a ajouté M. Sagna.

Pour la Directeur de l’école élémentaire Marie Affinko Diatta, Mme Oulimata Sané, «nous sommes une école élémentaire où trônent 16 classes qui accueillent 817 élèves. Grande fut notre surprise ce vendredi quand nous sommes arrivés hier, vendredi 11 septembre 20, le matin, pour constater avec amertume et désolation les toits de trois de nos classes qui gitent sur un même bâtiment, emportés par les vents violents qui ont soufflé la nuit à Ziguinchor. Nous sommes très inquiets parce que notre école est un centre pour l’examen du BFEM», explique à son tour Mme Oulimata Sané. Les pertes sont énormes et c’est le désarroi et le désespoir qu’éprouvent les populations de ce quartier populeux de Ziguinchor qui se sont réveillées en découvrant ce triste décor. Selon nos gorges profondes, les autorités administratives et municipales ont même convoqué les chefs et les délégués de quartier pour des réunions d’urgence afin de pouvoir évaluer les autres dégâts causés par les fortes précipitations qui tombent la ville et les vents forts qui y soufflent.

Dans la commune, «cesontdesarbrescentenaires qui sonttombésdans la nuitdujeudi 10 au vendredi 11 septembre 20, dansleslocauxdu service départemental de l’action social sans faire de victime. Pareildanslequartier de Tenghoryoùdesmaisonssonttombéesetle canal détruit», nous a confiéMamadouBadji, un habitant de Tenghory. Signalons par ailleursque la commune de Bignona possèdedesarbrescentenaires qui menacentparfois la sécuritédes populations. Pour l’heure, lenombre exacts de sinistrésestinconnudans la région de Ziguinchor. Inquiètes, les populations lancent un appel au secoursetdemandentune aide d’urgenceàl’Etat.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.