Ziguinchor : Le Directeur de la Paf annonce l’accroissement des patrouilles le long des frontières




En visite hier, jeudi 11 juin 20 dans la région sud du pays, le Directeur de la police des aires et des frontières a annoncé la multiplication des patrouilles le long des frontières pour freiner les menaces sécuritaires et sanitaires du moment. Mame Seydou Ndour puisse que c’est de lui qu’il s’agit, a mis à propos son séjour pour rencontrer ses hommes de troupes dans la station balnéaire de Cap-Skirring pour les appeler à la vigilance.

«La crise sanitaire du coronavirus ne doit pas occulter les questions de sécurité traditionnelle telle que la criminalité transnationale organisée et le terrorisme», a dit hier, devant la presse, à Cap-Skirring, le Directeur de la police des aires et des frontières Mame Seydou Ndour. Saisissant l’occasion, M. Ndour a par ailleurs annoncé la multiplication des patrouilles le long des frontières pour enrayer les menaces sécuritaire et sanitaires du moment. La crise sanitaire du coronavirus qui concentre toutes les attentions semble reléguer au second plan des menaces sécuritaires à l’image de la criminalité transnationale et le terrorisme. Le directeur de la police des aires et des frontières était justement au Cap-Skirring pour inviter ses agents à redoubler de vigilance le long des frontières face à ces menaces très actuelles.

«Nous avons demandé à nos hommes de faire preuve de vigilance. Il est vrai que nous sommes dans un contexte de COVID 19 qui a tendance à ravir la vedette à toutes les autres menaces, il faut savoir que les menaces traditionnelles telles que le terrorisme, la criminalité transnationale sont toujours là. Nous avons tous vu que pendant cette période de pandémie que des terroristes ont perpétré des attaques dans des voisins. Le Sénégal n’est pas à l’abri. Nous avons rappelé nos troupes le contexte dans lequel nous sommes. Notre rôle général est de faire preuve de preuve de professionnalisme mais également de prendre en compte toutes les menaces y compris bien sûr la menace sanitaire », a ajouté le Commissaire divisionnaire de police Mame Seydou Ndour.

Plus que jamais convaincu que le dispositif mis en place par ses hommes à Cap-Skirring et un peu partout dans la région, va aussi renforcer le contrôle sanitaire sur les frontières pour neutraliser les nombreux points de passages clandestins avec la Gambie et la Guinée Bissau, «nous sommes sur le qui-vive parce que les points non officiels doivent être sécurisées parce que quand on dit fermeture officielle des frontières, il y a toujours des tentatives de passer des voies clandestines, non officielles. Depuis lors, nous avons densifié notre dispositif avec des renforts qui nous sont venus diverses structures de la police nationale.

Pour les points non officiels que nous ne pouvons pas sécuriser en permanence, il y a toujours des patrouilles qui sont organisées», a conclu le Directeur de la police des aires et des frontières. Avant la station balnéaire et plus précisément l’aéroport de Cap-Skirring, le Commissaire divisionnaire Mame Seydou Ndour et sa délégation ont également visité le poste de police frontalier de Mpack où ils ont aussi porté le même message de vigilance à leurs hommes qu’ils ont demandé de véhiculer l’image d’une police positive au service du peuple.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.