Ziguinchor : Un réseau de faussaires mis aux arrêts avec faux billets de banque d’une valeur de plus de 1.900.000 FCFA




Les hommes du Commandant Malick Ndiaye du commissariat de police de Yamatogne à Ziguinchor ont mis, le dimanche 19 juillet 20 aux environs de 02 heures du matin, aux arrêts un réseau de délinquants spécialisés dans l’escroquerie via le faux monnayage de devises. Tous de nationalité sénégalaise, ces trois délinquants que sont les nommés El Hadj Mboup, El Amadou Niang et Cheikh Ibra Fall sont des marchands établis à Dakar. Arrêtés au pont Emile Badiane, à l’entrée de la ville par les limiers, il a été retrouvé par devers eux des faux billets de banque d’une valeur de 1.908.000 FCFA. Le présumé réseau d’escrocs sera présenté au Procureur de la République ce mardi 21 juillet 2020.

Selon nos sources proches de l’enquête, les commerçants El Hadj Mboup, El Amadou Niang et Cheikh Ibra Fall étaient au moment de leur interpellation à bord d’un taxi de transport en commun. «Après un bref escale à Bignona, les trois compagnons sont arrivés à bord de leur véhicule aux environs de 02 heures du matin à Ziguinchor. Ils étaient tous affolés quand l’agent de police en faction a jeté un coup d’œil dans leur taxi avant d’apercevoir un suspect et qui était camouflé entre les jambes des présumés trafiquants de faux billets», renseigne nos sources. «Le sac ouvert, il a été retrouvé beaucoup de billets de banque, tous des faux après vérification.

Une autre vérification refaite ce lundi matin, les faux billets étaient avérés. Interrogé, ils ont tous reconnu sans ambages les faits qui leur sont reprochés. Le montant retrouvé par devers eux au moment de leur interpellation était de 1.850.000 FCFA. C’est au cours de leur interrogatoire, qu’ils ont fait savoir aux policiers enquêteurs qu’une partie de l’argent a été jeté sur le lieu de leur interpellation. Une descente effectuée sur les lieux a permis de retrouver 26 autres faux billets de 2000 FCFA soit un montant de 1.908.000FCFA», a ajouté nos sources.

Les trois compagnons d’infortune seront présentés ce mardi matin au Procureur de la République avant d’être envoyés dans leurs cellules à la Maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor. A Ziguinchor, La période des Fêtes est un moment propice pour les faussaires. Un temps où des personnes font plusieurs achats, ce qui occasionne un plus grand achalandage dans les magasins, dans les foirails et autres lieux de commerce dense. Malheureusement, les faussaires sont aussi au travail et en profitent pour augmenter la circulation de faux billets. Les forces de l’ordre demandent donc à la population d’être vigilante.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.