Anzhelika Sidorova : « Une put… de honte »




La Russe Anzhelika Sidorova a violemment réagi sur son compte Instagram jeudi, après que sa fédération a refusé de payer une amende de cinq millions de dollars à la Fédération internationale.

Mercredi, la Fédération russe (Rusaf) avait annoncé qu’elle ne réglerait pas l’amende de cinq millions de dollars infligée par la Fédération internationale (World Athletics), après l’accusation d’avoir aidé un de ses athlètes – le sauteur en hauteur Danil Lysenko – à échapper à une sanction, pour manquements à ses obligations de localisation pour des contrôles antidopage inopinés.

En conséquence, jeudi, World Athletics a décidé de geler provisoirement le processus de réintégration des athlètes russes. Ce qui fait craindre désormais une absence de la délégation russe aux prochains Jeux Olympiques, à Tokyo à l’été 2021.

« Toute cette boue dans laquelle on est plongés sans fin »

Anzhelika Sidorova

La perchiste Anzhelika Sidorova, championne du monde en titre, a réagi jeudi à la décision de la Rusaf, en publiant un message sur son compte Instagram. Elle y a écrit ressentir une « put… de honte. Presque cinq ans ont passé (depuis la révélation du dopage d’État en Russie) et nous sommes de nouveau au même endroit. Parfois […] je veux juste me débarrasser de toute cette boue dans laquelle on est plongés sans fin, aller au soleil et ne plus jamais avoir rien à voir avec ce sport ».

Sidorova, avec le hurdler Sergeï Choubenkov et la sauteuse en hauteur Maria Lasitskene, avait interpellé la Rusaf, il y a trois semaines, puis Vladimir Poutine, la semaine dernière, leur demandant d’agir pour ne pas être privés d’une participation aux Jeux Olympiques de Tokyo.