Liga : le Real Madrid fait le boulot face à Eibar




Supérieurs en première période, les hommes de Zinedine Zidane ont rapidement plié la rencontre, finalement remportée sur le score de 3-1. Ils ont cependant un peu souffert en deuxième période.

Après le FC Barcelone aux Baléares, c’était au tour du Real Madrid de revenir, trois mois après. Les Merengues accueillaient Eibar dans une rencontre qui ne se jouaient pas au Santiago Bernabéu mais au Stade Alfredo di Stefano, situé dans le centre d’entraînement de Valdebebas et qui accueille habituellement les duels du Real Madrid Castilla. L’arène madrilène est effectivement en travaux actuellement. Quoi qu’il en soit, Zinedine Zidane pouvait sortait son onze de gala, dans lequel il préférait tout de même Marcelo à Ferland Mendy, et c’est Rodrygo qui accompagnait Eden Hazard et Karim Benzema devant. Après le succès catalan samedi, la victoire était impérative pour les troupes du tacticien marseillais pour revenir à deux points de son rival pour le titre. En face, une équipe d’Eibar seizième, deux petits points au-dessus de la zone rouge, et sur une très mauvaise dynamique avant la pause.

Et ça commençait extrêmement bien pour les Madrilènes. Dès la troisième minute de jeu, Sergio Alvarez taclait Karim Benzema dans la surface. Le ballon revenait sur Toni Kroos qui, depuis l’entrée de la surface, brossait parfaitement sa frappe qui terminait dans la lucarne de Dmitrovic (1-0, 3e). Une entrée en matière idéale pour les Merengues, mais les Basques n’abdiquaient pas et s’offraient également quelques séquences offensives, comme cette frappe de Cristoforo bien captée par Courtois (12e). Et alors que les troupes de Mendilibar étaient bien dans le match, Karim Benzema servait à merveille Eden Hazard. Seul devant le portier rival, le Belge décalait pour Sergio Ramos, arrivé en puissance depuis derrière, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 30e).

Le Real Madrid a eu du mal en deuxième période

Le troisième but n’allait pas se faire attendre, et après une première parade de Dmitrovic devant Hazard, Marcelo propulsait le cuir au fond des mailles d’une frappe puissante (3-0, 37e). Sur cette reprise de volée dans la surface, Rodrygo était tout proche du 4-0, mais le portier armero s’offrait une nouvelle bonne intervention. A la pause, le club de la capitale était donc serein. Sans forcément briller sur le plan collectif, les individualités madrilènes étaient au niveau, à la fois techniquement et physiquement. De quoi faire la différence face à des Basques logiquement bien moins talentueux. Au retour des vestiaires, il fallait noter l’entrée en jeu de Ferland Mendy, sur le côté droit en lieu et place de Dani Carvajal.

Eibar souhaitait logiquement sauver son honneur, et Eduardo Exposito forçait Thibaut Courtois à sortir une belle parade, se jetant très vite au sol (48e). Le Real Madrid avait forcément un peu baissé le rythme, notamment en vue de ce match face à Valence en milieu de semaine. Exposito récidivait avec une frappe qui se dirigeait en lucarne, mais là aussi, le gardien belge répondait présent (57e). Sergi Enrich touchait même la barre, de la tête (58e). Les visiteurs allaient enfin être récompensés avec un but un peu gag, puisque Bigas, sans le vouloir, déviait la frappe de De Blasis et trompait Courtois, déboussolé par le changement de trajectoire du ballon (3-1, 60e). Le Real Madrid avait perdu le contrôle du match, mais son rival du soir n’a pas réussi à réduire un peu plus l’écart. Les Blancos reviennent donc à deux points du FC Barcelone.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.