Ligue Des Champions : Bayern Cartonne Chelsea, 4-1




Le rouleau compresseur a encore frappé ! Sur une série de 11 victoires consécutives toutes compétitions confondues depuis la reprise, le Bayern Munich a encore cartonné Chelsea (4-1) ce samedi en 8es de finale retour de la Ligue des Champions. Large vainqueur à l’aller (3-0) en Angleterre, le cador bavarois n’a même pas laissé un semblant de suspense face à un adversaire amoindri par les absences d’Azpilicueta, Alonso, Jorginho, Pulisic, et Willian notamment.

D’entrée, les hommes d’Hansi Flick rentraient dans des Blues beaucoup trop mous et mettaient la pression dans le camp adverse. Il ne fallait pas longtemps à Lewandowski, lancé en profondeur, pour obtenir un penalty face à Caballero, attribué logiquement après recours à la VAR. Le meilleur buteur de la saison en LdC se faisait justice lui-même pour signer son 12e but (1-0, 9e).

La pression bavaroise ne faiblissait pas et les pertes de balle se multipliaient du côté des hommes de Frank Lampard. Lewandowski en profitait pour servir Perisic sur un plateau pour le 2-0 (24e) ! Alors que ce but anéantissait leurs espoirs, les Anglais ripostaient, par Emerson, qui obligeait Neuer à boxer le ballon, et surtout par Hudson-Odoi dont le joli but de l’extérieur de la surface était finalement annulé par la VAR en raison d’une position de hors-jeu d’Abraham.

A nouveau dangereux sur une volée de Gnabry passée à côté, le Bayern tombait un peu trop dans la gestion avant la pause et l’opportuniste Abraham profitait d’une faute de main de Neuer pour réduire le score (2-1, 44e). Dans la même lignée, le début de seconde période était un peu plus équilibré même si les tirs étaient essentiellement à l’avantage des locaux mais souvent contrés ou non cadrés, tandis que Boateng, visiblement touché au genou, préférait finalement sortir par précaution.

Sous l’impulsion des entrants, le Bayern retrouvait ensuite un second souffle et Tolisso profitait d’un caviar de Lewandowski pour enfoncer le clou à bout portant (3-1, 76e), avant que le Polonais ne s’offre un doublé de la tête (4-1, 84e) pour porter son bilan à 13 buts ! Le Barça, adversaire des Allemands en quarts, est prévenu : le Bayern et son buteur sont en pleine forme, eux qui ont parfaitement géré leurs efforts dans ce match rapidement plié…