NBA : Memphis et Gorgui Sy Dieng qualifiés pour le « play-in »




Grâce à leur victoire sur les Milwaukee Bucks jeudi soir (119-106), les Memphis Grizzlies ont arraché leur qualification pour le tour préliminaire tandis que les Phoenix Suns devront espérer un faux pas de Portland pour en être. Pour la première fois en 23 ans, les San Antonio Spurs ne disputeront pas la phase finale.

Inquiétants, souvent hors sujet depuis la reprise de la saison à Orlando, les Memphis Grizzlies ont obtenu la victoire la plus importante de leur fin de saison régulière jeudi. Un succès face aux Milwaukee Bucks (119-106), orphelins de Giannis Antetokounmpo (suspendu), synonyme de qualification assurée pour le tour préliminaire aux play-offs du côté de la Conférence Ouest (également appelé « play-in »). Premiers à l’Est, les Bucks ont tenu une mi-temps face à un adversaire en mission (60-50, 24e), avant de lâcher prise dès le retour des vestiaires.

Du côté de Memphis, le pivot Jonas Valanciunas, auteur d’un gros triple-double (26 points, 19 rebonds, 12 passes), Ja Morant, lui aussi auteur d’un triple-double (12 points, 13 rebonds, 10 passes) et Dillon Brooks (31 points) ont été les hommes forts de la partie. En face, Brook Lopez (19 points, 9 rebonds), Frank Mason (18 points, 7 rebonds) et Donte DiVincenzo (17 points) ont pesé en vain pour Milwaukee, assuré depuis bien longtemps de terminer la saison régulière avec le meilleur bilan de la NBA (56 victoires).

San Antonio sorti, une rareté

Ce résultat, conjugué à la victoire de Phoenix (voir ci-dessous), a validé l’élimination des San Antonio Spurs de la course aux play-offs, et ce avant même leur duel face au Utah Jazz. Un événement rare puisqu’il faut remonter à la saison 1996-1997, alors que Gregg Popovich était à peine arrivé au pouvoir (il avait pris les commandes du banc en cours de saison, ndlr), pour voir la franchise texane échouer à se qualifier pour la phase finale.

Au moment d’aborder cette journée décisive, les Spurs étaient les moins bien placés pour se qualifier pour le « play-in » puisqu’il leur fallait au moins deux défaites chez trois de leurs concurrents directs afin de composter leur billet.

Phoenix gagne et doit prier

Les Phoenix Suns ont mis à peu près autant de temps à se mettre à l’abri face aux Dallas Mavericks (victoire 128-102). Les Texans, qui n’avaient également plus rien à jouer sur cette dernière journée, jouaient sans Kristaps Porzingis, resté aux soins. Surtout, Devin Booker (27 points, 7 rebonds, 5 passes) a sorti un nouveau match référence, bien aidé par ses coéquipiers.

6
Six joueurs des Phoenix Suns ont inscrit 11 points ou plus au cours de la rencontre.
Phoenix, qui n’a pas perdu le moindre match dans la bulle (8 victoires), a encore une petite chance d’arracher son billet pour le « play-in » et aura pour cela le regard tourné vers le match entre les Portland Trail Blazers et les Brooklyn Nets. Une défaite de l’équipe de Damian Lillard chamboulerait le classement à l’Ouest. En revanche, les Blazers ont l’avantage d’affronter une équipe déjà qualifiée et dont le résultat ce jeudi soir sera sans incidence sur son classement final (7e à l’Est).