OM : rancunier, Lihadji explique son depart




En fin de contrat aspirant à l’Olympique de Marseille, Isaac Lihadji a préféré passer professionnel à Lille. L’ailier français a en effet privilégié le projet du LOSC, mais ce n’est pas la seule raison de son choix. Isaac Lihadji a quitté l’OM pour passer pro à Lille. A l’image du Paris Saint-Germain avec Tanguy Kouassi, parti au Bayern Munich, l’Olympique de Marseille a lui aussi connu une grosse déception à cause d’Isaac Lihadji. L’ailier de 18 ans a également choisi de quitter son club formateur à la fin de son contrat aspirant. Avant de débuter sa carrière professionnelle au LOSC.

Le projet, mais pas seulement

Le vice-champion de France, et surtout son ancien directeur sportif Andoni Zubizarreta ont pourtant insisté auprès de son entourage pendant des mois. De son côté, l’entraîneur André Villas-Boas lui a même mis la pression en l’écartant. Sans succès puisque le minot a privilégié le projet lillois. «J’ai choisi ce club pour plusieurs raisons. Lille fait confiance aux jeunes depuis plusieurs années, a expliqué Lihadji au journal L’Equipe. Il y a de nombreux exemples de joueurs qui ont réussi ici. Le projet me fait envie, tout comme l’histoire de ce club, les infrastructures.» Au passage, on apprend que la persévérance du dirigeant espagnol n’a servi à rien, le joueur ayant pris sa décision depuis longtemps.

Lihadji reste mystérieux

«J’ai décidé très tôt, a-t-il confié. Je me suis concerté avec ma famille, mes agents. L’OM m’a envoyé en réserve. Je n’oublie pas que l’entraîneur André Villas-Boas m’a laissé un peu de temps de jeu pour m’exprimer sur le terrain (2 apparitions pour 23 minutes de jeu en L1). J’ai pensé qu’ici, je pourrais davantage avoir la possibilité de faire mes preuves.» Mais en réalité, ce n’est pas qu’une histoire de projet. Ni un simple désaccord financier. Le renfort des Dogues, qui assure que l’argent n’a pas influencé son choix, a évoqué une autre raison sans entrer dans les détails. «On fait un métier public… Un footballeur se fera toujours critiquer pour ses choix de carrière. Il faut l’accepter. Ceux qui connaissent mon histoire comprennent mon choix. Je préfère le garder pour moi, a esquivé Lihadji. A présent, c’est derrière moi.»

Villas-Boas non-coupable

Puis l’international U19 français a reconnu une certaine rancune envers certaines personnes à l’OM. «Villas-Boas ? Je ne peux pas lui en vouloir, a-t-il démenti. Grâce à lui, j’ai débuté en professionnel. Le coach m’a quand même fait confiance. J’en veux surtout à certains qui m’ont accompagné durant la formation quand j’étais plus petit.» Aucun nom n’a été cité, mais les principaux concernés se reconnaîtront peut-être.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.