Commerçante de Touba tuée à Koungheul : Les terribles confidences de son fils, rescapé du braquage




Quelques jours après l’attaque à main armée à Koungheul qui a coûté la vie à une commerçante de Touba, le fils de cette dernière a retracé le film du drame.

Joint par Seneweb au téléphone, Modou Niang est revenu sur les derniers instants de sa mère. Selon lui, des hommes armés de gourdins et d’une arme à feu ont stoppé leur véhicule dans la brousse.

” Mais le chauffeur a accéléré pour s’échapper devant des individus encagoulés. Ces derniers ont tiré deux coups de feu sur le véhicule en détruisant une partie du moteur. L’un des coups a touché ma mère “, raconte le rescapé.

Dès l’arrêt du véhicule, Modou Niang était le premier à fouler le sol pour en découdre avec les bandits. Le fils de la défunte a donné des coups de poing à l’un de ses adversaires.

“Je me suis battu avec un malfaiteur en lui donnant deux coups de poing. Mais j’ai essuyé un coup de gourdin qui m’a affaibli et j’ai été obligé de fuir pour sauver ma peau. Un des bandits avait ordonné à son collègue de me fusiller. En sachant que ma mère est décédée, j’ai couru pour éviter un double drame”, a révélé l’homme domicilié au quartier Keur Niang à Touba.

Pour rappel, Ndeye Seck, âgée d’une cinquantaine d’années, a perdu la vie récemment dans une attaque à main armée survenue vers 18h à Koungheul. La commerçante avait quitté Touba pour se rendre au marché hebdomadaire de Koung Koung.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.