Les pluies torrentielles font deux morts et trois blessés graves à Sédhiou, des maisons s’effondrent à Ziguinchor




Les fortes pluies qui s’abattent depuis plus d’une dizaine de jours dans les régions sud du pays (Ziguinchor et Sédhiou) inquiètent et désolent les populations. Si la pluie est la bienvenue dans ces deux contrés où l’activité principale de ces populations est essentiellement agricole, les dégâts sont à la pelle. A Ziguinchor des populations dans les quartiers périphériques ont les pieds dans l’eau dans leurs concessions qui s’effondrent.

Les régions de Ziguinchor et de Sédhiou enregistrent depuis plusieurs jours de très fortes pluies. La violence des averses a causé d’énormes dégâts. Des fortes précipitations qui ont même mis les populations vivant dans les quartiers de ces contrés dans un autre état. Des poubelles et des ordures ménagères ont fini d’envahir leurs rues. Dans la région de Sédhiou, l’effondrement d’un pan d’un mur dans le village de Soumboudou, suites aux pluies torrentielles, a entrainé la mort d’une fillette âgée de deux (02) ans. A en croire Sékou Camara oncle de la victime, «quand les fortes averses avaient commencé à tomber dans notre village, la victime était dans la chambre avec son père et ses frères et sœurs. Leur maman est venue pour demander à leur père la dépense quotidienne à leur père, ce dernier est allé dans sa chambre conjugale.

C’est avant qu’il ne revienne que l’éboulement a eu lieu. La fillette assise sur la véranda, le mur s’est effondré sur elle. Elle a, sur le coup, rendu l’âme. Un des enfants de la même famille, grièvement blessé, a été acheminé à l’hôpital de Sédhiou avant l’arrivée des sapeurs-pompiers», explique Sékou Camara. A Touba-Mouride, «c’est un autre jeune garçon de cinq (05) qui est décédé à la suite de l’éboulement d’une partie de sa concession familiale», renseigne nos sources. «Trois autres personnes gravement blessées, son père, son frère âgé de neuf (09) ans et sa sœur âgée de sept (07) ans, ont été transportés d’urgence au district sanitaire de Bounkiling», a ajouté nos sources. Un bilan macabre qui s’élève à deux (02) morts et quatre (04) blessés ce week-end dans les localités de Soumboudou et de de Touba Mouride, situées dans la région de Sédhiou. A Ziguinchor, la moitié d’un mur d’une maison s’est effondrée dans le quartier de Néma 2. Dans le quartier de Boucotte, c’est une maison qui s’est effondrée sans faire de victimes.

Des accidents provoqués par les fortes pluies qui ont eu lieu souvent dans la matinée. Pour bon nombre des populations à Ziguinchor, «vu l’ampleur des inondations et des dégâts constatés dans un contexte de forte pluviométrie, le pire est à craindre. C’est pourquoi, nous demandons au Chef de l’État Macky Sall de décréter le plus rapidement le plan Orsec. Nous sommes dans le désarroi et les collectivités locales sont dépassées l’ampleur des dégâts», disent les populations. «L’Etat doit mobiliser les moyens nécessaires pour atténuer la vulnérabilité de cette situation déplorable. C’est pourquoi nous invitons de manière patriotique tous les citoyens à accompagner cette dynamique de service public. L’heure n’est pas au bilan de la gestion du plan décennal des inondations mais de sortir les populations de ces eaux pluviales avec une assistance morale et sociale indéfectible», ont-elles conclu.